A demi -mot

Bienvenue sur mon blog

Archive pour le 16 juillet, 2008

LA NUIT DES TEMPS

Posté : 16 juillet, 2008 @ 8:39 dans Non classé | Pas de commentaires »


 

 

 

 

 

 

Je me suis toujours demandée 

Pourquoi sur cette terre 

Il y avait des personnes nanties 

Et d’autres dans la misère 

Qu’on t’ils de plus ou de moins 

Sincèrement je n’en sais rien 

Pour être nés de l’un 

Ou de l’autre côté 

De la barrière 

Certains doivent trimer 

Comme des bêtes de somme 

Afin de pouvoir apporter 

Sur la table de quoi manger 

Pendant que d’autres vivent dans l’opulence 

Et sans aucun cas de conscience 

Profitent de l’essentiel et même du superflu 

Que puis-je alors vous dire de plus 

De tout temps s’était déjà comme cela 

Il y avait les gueux, il y avait les rois 

Aujourd’hui bien des progrès 

Sont venus améliorer notre vie 

Mais cet état de fait 

Est toujours le même depuis 

La nuit des temps.   

 

Jamais nous ne pourrons rien y changer 

Mais cela ne m’empêche pas de penser 

Que l’injustice règne ici- bas. 

 

 

 

 

 

LA LAMPE D’ALADIN

Posté : 16 juillet, 2008 @ 8:35 dans Non classé | Commentaires fermés

 

 

 

Si l’on pouvait 

Un beau matin 

Avec la paume 

De ses mains 

Frotter, le ventre renflé 

De la lampe d’Aladin 

Afin que deux de nos souhaits 

Enfin se réalisent 

Qu’attendez-vous 

Que je vous dise 

 

Je ne demanderai pas 

D’être riche à million 

De pouvoir me délecter 

En comptant mon pognon 

Je ne demanderai pas 

D’être quelqu’un d’influent 

Qui aurait le pouvoir 

De faire tourner les vents 

En décrétant des lois 

Qui devraient tout changer 

Améliorant la vie des gens déshérités 

Qui en définitive se feront arnaquer 

Qu’importe le flacon 

Pourvu qu’ils ai voté 

Je ne demanderai pas 

D’être connue et adulée 

De ne pouvoir sortir 

Sans être photographiée 

Qu’on me suive qu’on épie 

Mes moindres mouvements 

Qu’on fasse de ma vie 

Un film ou un roman 

Et que sur les journaux 

Cela soit placardé 

Afin que des gogos 

Viennent s’en abreuver 

 

Je voudrai seulement 

Pouvoir remonter le temps 

Pouvoir m’arrêter un instant 

Sur les épisodes sombres de ma vie 

Faire que ceux-ci ne se soient jamais produits 

Les effacer à tout jamais 

Avec une gomme magique 

Ne serais-ce pas magnifique. 

 

 

A si un beau matin l’on pouvait 

Avec la paume de ses mains 

Frotter le ventre renflé 

De la lampe d’Aladin 

Et ainsi changer son destin…. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

RIEN N’A CHANGE

Posté : 16 juillet, 2008 @ 8:33 dans Non classé | Pas de commentaires »

 

 

 

Des lumières 

Un peu partout 

Qui scintillent 

Des adultes et des enfants 

Qui ont les yeux 

Qui  brillent 

Devant toutes ces devantures 

Illuminées 

Où victuailles et joujoux 

Nous sont magnifiquement 

Présentées 

Et pendant ce temps la 

On ne pense pas 

Que rien n’a changé 

Et que pour les déshérités 

De la terre 

C’est toujours la précarité 

La misère 

Pour eux nul lumière 

Multicolore 

Aucune victuaille 

Dans des plats 

Aux liserés d’or 

 

S’ils on un bouillon 

Pour se réchauffer 

Se sera déjà pas si  mal 

Par cette nuit glaciale 

Et pendant que certains 

Vont se goberger 

D’autres seuls dans leur coin 

Vont crever 

Cela fait déjà plus de cinquante ans 

Que j’attends 

De voir un peu plus d’égalité 

Et pourtant 

Non ,non rien a changé 

Tout tout a continué…… 

        

 

 

 

 

 

HOMMAGE

Posté : 16 juillet, 2008 @ 8:32 dans Non classé | Pas de commentaires »

 

 

 

Toi qui toute ta vie durant 

Ne fut jamais avare 

Pour nous montrer tes sentiments 

A notre égard 

Dés notre réveil de bon matin 

Tu venais nous faire des câlins 

Pendant seize ans tu as dormis 

Contre mes jambes dans notre lit 

Depuis peu te voilà partis 

Au paradis des chats gentils 

On peur nous dire que c’est folie 

Mais pour nous tu faisais parie 

De la famille en tout point 

Au même titre qu’un humain 

C’est pourquoi aujourd’hui je me dois 

D’écrire ces quelques lignes pour toi 

 

 

 

 PHOEBUS notre chat.
 

 

LA VIE EN ROSE

Posté : 16 juillet, 2008 @ 8:30 dans Non classé | Pas de commentaires »

 

 

Tout nous sembles beaux 

Même les corbeaux 

Tous nous réjouis 

Même les gouttes de pluie 

On la  gaieté au cœur 

Quelque que soit le jour et l’heure 

On a du soleil plein la tête 

Même si cela vous semble bête. 

 

Tout nous émerveilles 

Un simple rayon de soleil 

Tous nous éblouis 

Les primevères comme les soucis 

On a le cœur en fête 

L’envie de chanter à tue-tête 

Même si cela vous semble bête. 

 

 

Nos pensées sont occupées 

Par une seule et même personne 

Et rien que d’y songer 

On en a le cœur qui cogne. 

 

Pour nous c’est « la vie en rose » 

Pas question d’être morose 

Puisque nous sommes deux 

Et qu’on est amoureux. 

TA LIBERTE

Posté : 16 juillet, 2008 @ 8:28 dans Non classé | Pas de commentaires »

 

 

 

 

 

Dans mon portefeuille 

Une photo figée 

Où ton sourire éclatant 

Vient me rappeler 

Qu’enfermer dans un pénitencier 

Vit mon enfant. 

 

Combien de temps encore 

Sans voir le soleil se lever 

Combien de temps encore 

Sans admirer le bleu du ciel 

Sans respirer l’air de la liberté 

A pleins poumons, jusqu’à les faires éclater. 

 

Combien de temps encore 

Sans saluer le jour 

Après une nuit d’amour 

Avec une créature de rêve 

Qui ferait une trêve 

A la grisaille de tes jours. 

 

Dans mon portefeuille 

Sur du papier glacée 

Ton sourire éclatant 

Viens me rappeler 

Que passe le temps 

Et que c’est important 

Car un jour viendra 

Où enfin tu pourras 

Recouvrer T.A. L.I.B.E.R.T.E…….. 

 

 

 

 

 

Sans elle

Posté : 16 juillet, 2008 @ 8:26 dans Non classé | Pas de commentaires »

 

 

 

 

Sans elle 

On est un pantin désarticulé 

On ne peut ni avancer ni reculer 

Sans elle 

On ne peut faire aucun projet 

Prévoir un voyage 

A l’autre bout du monde 

Afin de constater 

Que la terre est bien ronde 

Sans elle 

On est plus rien 

Qu’un misérable être humain 

Qui regarde le jour sans fin 

S’effilocher jusqu’à demain 

Sans elle 

On est vidé de toutes substances 

Et notre vie n’est que souffrance 

On voudrait bien sauver les apparences 

Malheureusement on ne peu point 

Sans elle 

La mélodie est toujours triste 

Et l’on devient des égoïstes 

Ne pensant qu’à soit 

Du soir au matin 

Sans elle 

On est obligé 

De quitter la piste 

Et de tirer sa révérence 

Sans avoir jamais 

Esquisser un seul pas de danse 

Quand on la possède 

Il faut estimer 

Qu’on a de la chance 

Et que dans n’importe quelles circonstances 

On doit tout faire pour la protéger 

S.A.   S.A.N.T.E……. 

 

 

 

 

  

 

Au fil du temps

Posté : 16 juillet, 2008 @ 8:22 dans Non classé | Pas de commentaires »

 

 

 

Les jours s’enfuient 

Bien plus vite 

Que l’on ne voudrait 

Passe la vie 

Et arrive le temps 

Des regrets 

On désire juste 

Un peu plus de temps 

Pour vivre intensément 

Un peu plus d’années 

Pour pouvoir encore s’amuser 

Un peu plus de jours 

Pour ne penser qu’à l’amour 

Un peu plus d’amour 

Ne rimant pas avec toujours 

Et sans faire de détour 

Le printemps est terminé 

L’été c’est effiloché 

Puis l’automne est arrivé 

Sans qu’on est réalisé 

Que nos vingt ans 

Au firmament se sont envolés 

On désire juste 

Encore un moment 

Pour flâner pour rêver 

Juste quelques instants 

Pour rire et pour danser 

Un jour un mois un an 

Retrouver le bon temps 

Et vivre intensément. 

 

 

 

 

Les vieux

Posté : 16 juillet, 2008 @ 7:21 dans Non classé | Pas de commentaires »

Le jour se lève
Sur une belle journée d’automne
Dehors il fait un peu frisquet
Notre vie est bien monotone
Qu’importe je vais ouvrir les volets
Afin d’admirer cette campagne
Qui depuis plus de tente ans est notre compagne
Nous faisons le tour de la maison
Où tous les objets familiers
Nous donnent une impression de sécurité.

Mon dieu! Quand nous devrons quitter tout çà
Ce sera pire que le trépas
Que nous réserve l’avenir
Seul le grand maître peut nous le dire
Nous regardons passer les étourneaux
Dans le ciel tout là-haut
Si comme eux nous pouvions
Nous envoler dans les cieux pour l’éternité
Ensemble main dans la main
Nous n’aurions plus peur de rien.

Combien d’automne ou de printemps
Verront nous revenir encore
Nous aimerions jusqu’à la fin
Finir à deux notre chemin.

Ma présentation

Posté : 16 juillet, 2008 @ 7:12 dans Non classé | Pas de commentaires »

Je me nomme Joëlle, j’ai 55 ans je réside dans le département de l’isère tout proche d’une charmante petite ville pleines de vestiges romains qui se nomme VIENNE;

Je travaille dans la grande maison c’est à dire l’éducation nationale, au standard et au service reprographie dans un lycée viennois .

Depuis juillet dernier j’habite à la campagne ou je me plais beaucoup le chant des oiseaux est mon réveil matin du moins lorsque je suis en vacances et comme chacun le sait nous n’en avons pas mal.

Je mène une vie simple auprès de mon mari, entourée de mes chats Memphis et Tennessee

Depuis quelques années je me suis mise à écrire des poésies, ainsi ce blog a été créer afin de les partager avec vous

J’aime les animaux de tout poils les relations humaines en tout genre, les fleurs de mon jardin et les autres aussi la lecture l’écriture la mer et les payasages du midi de la France  etc…..

J’espère que quelques unes de mes modestes oeuvres vous plairont.

Bien cordialementanniversaire010copie1.jpg

                                 Joëlle

                                     

 

Ma vie litteraire |
Aldaria Final |
Concours des 10 mots Sévill... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Didier Tourhel
| La Voie Lactée
| Les Poétiques Littérales