A demi -mot

Bienvenue sur mon blog

Archive pour le 17 juillet, 2008

LA NUIT

Posté : 17 juillet, 2008 @ 9:54 dans Non classé | Pas de commentaires »

 

 

 

 

Lorsque la nuit

A revêtue son manteau noir

Que le silence règne en maître

Que plus rien ne bouge

Ni animaux ni êtres

Que tout est transformé

En un immense dortoir

Pelotonnée tel un chat

Dans mon lit douillet

Je rêve en secret

D »un monde illusoire

Lorsque la nuit

Répand son linceul sombre

Que même les ombres

On perdue la vie

Que plus aucun son

Ne parvient à mes oreilles

Dans un demi sommeil

Je berce mes illusions

Dans mes draps de coton

Juste avant de tomber

Dans les bras de Morphée.

 

 

 

 

 

VIVE LE VENT

Posté : 17 juillet, 2008 @ 9:52 dans Non classé | Pas de commentaires »

 

Le vent d’hiver 

Nous met la tête à l’envers 

Le vent hurlant 

Dans la nuit 

Sa bien triste mélodie 

Le vent sifflant 

Dans les branches des sapins 

Nous agaces au plus haut point. 

 

 

Le vent d’hiver 

Nous mets la tête à l’envers 

Le vent frivolant 

Fait courber l’échine 

Au peu qui reste de végétation 

Sans se poser de question 

Et puis les bourrasques détruisent et fracassent 

Les abris de jardin au petit matin. 

 

Le vent d’hiver 

Hurlant,sifflant,frivolant 

Est bien trop bruyant 

Et il vient troubler 

Ma tranquillité 

Vivement l’été 

Et ses charmants alizés. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NOVEMBRE

Posté : 17 juillet, 2008 @ 9:51 dans Non classé | Pas de commentaires »

 

 

 

 

 

Voici que les arbres se parent 

De belles couleurs sang et or 

Qu’une bise glaciale nous mord 

Un peu plus le visage et les mains 

Chaque jour de bon matin 

Les petits oiseaux chantent moins 

Où je ne les entends plus très bien 

Sans nul doute l’hiver n’est pas loin. 

 

A peine avons-nous déposés 

Les chrysanthèmes sur les tombes 

Que les commerces font trôner 

Tous les joujous du Père Noël 

Les chocolats les bonnes bouteilles 

Emplissent aussi les rayons 

Tout est fait pour que nous pensions 

Déjà au joie du réveillon. 

 

Cette fois c’est pour de bon 

Les beaux jours sont moribonds. 

 

 

 

 

Posté : 17 juillet, 2008 @ 9:48 dans Non classé | Pas de commentaires »

 

 

 

 

Où sont passés 

Mes rêves d’antan 

Qu’ais-je fais 

De mes dix huit printemps 

Ils on fondu 

Comme neige au soleil 

Ils on disparu 

Dans l’immensité du ciel 

J’ai bien essayé 

De leur courir après 

J’aurai bien voulu 

Pouvoir les rattraper 

Mais…. 

 

Où sont passées 

Toutes mes illusions 

Elles se sont noyées 

Prisent dans un tourbillon 

Qu’ais-je fais 

Pour  les retenir 

Moi qui savais nager 

Je les ai laissées périr 

Sous les flots 

Des choses de la vie 

Elles ont coulées 

Sans que j’ai pu 

Les secourir 

Mais….. 

 

Les jours on passés 

Et malgré les tempêtes 

J’ai encor envie 

De chanter à tue-tête 

Que c’est beau la vie……. 

 

 

AU LOIN L’ESPOIR

Posté : 17 juillet, 2008 @ 9:47 dans Non classé | Pas de commentaires »


 

 

 

Lorsque tout va mal 

Le physique et le moral 

Que l’on a plus de courage 

Pour se battre contre l’adversité 

Qu’on a envie de tout laisser 

TOMBER . 

 

Où trouver la force 

Même si l’on s’efforce 

A essayer de positiver 

Pour continuer d’avancer 

Sue un chemin semer d’embûches 

Attention sinon l’on trébuche. 

 

On a beau se dire 

Qu’il faut garder le sourire 

Lorsque la situation empire 

Parfois l’on se sent démunie 

Et soudain sur nos visages déconfits 

Une larme jaillit. 

 

Peut-être demain 

Ou un beau matin 

Les nuages  vont se dissiper 

Et l’on verra filtrer 

Un rayon de soleil 

Afin que de nouveau 

On s’émerveille . 

 

 

 

Ma vie litteraire |
Aldaria Final |
Concours des 10 mots Sévill... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Didier Tourhel
| La Voie Lactée
| Les Poétiques Littérales